Quel profil pour une classe prépa scientifique ?

Parmi les 18% de bacheliers S qui s’inscrivent en classes prépas, 7 sur 10 choisissent une prépa scientifique. L’enseignement a la réputation d’être exigeant et difficile. Quelles sont les qualités indispensables pour réussir sa prépa scientifique ? Avant de vous lancer, mieux vaut savoir si vous avez le profil.


Avoir de solides bases scientifiques

Compte tenu du temps important consacré aux maths, physique, SVT, il vaut mieux apprécier travailler ces matières et avoir un bon niveau scientifique, d’autant que le niveau de difficulté va accroître en prépa. Il est donc essentiel d’être à l’aise avec le raisonnement abstrait. Pour savoir si vous avez le potentiel, faîtes le point sur vos notes en tenant compte du niveau d’exigence de vos enseignants et du niveau de votre lycée. Est-ce que vous étiez situé dans le groupe des élèves de tête ?


De même, interrogez-vous sur la quantité de travail fournie tout au long de l’année de terminale :

> Combien de temps consacrez-vous à vos devoirs par soirée, par weekend ? Si en terminale, vous pensez être déjà au maximum de vos capacités, une classe prépa risque d’être compliquée pour vous.

> Avez-vous plus ou moins de facilités dans les matières scientifiques ?


S’engager dans une classe prépa implique d’avoir de solides bases scientifiques et de s’investir dans le travail encore davantage qu’au lycée.


Aimer les matières littéraires

Et oui, même en prépa scientifique, il faut aussi être performant dans les matières littéraires puisque pour certains concours, un coefficient de 6 est attribué à l’épreuve de français-philo, soit quasiment autant qu’une épreuve de maths. L’épreuve de français prend la forme d’une dissertation sur un sujet s’appuyant sur l’étude de 3 œuvres vues pendant l’année. Les élèves doivent donc montrer leur aptitude à mener une réflexion structurée et conduite en bon français, sans fautes orthographiques ni grammaticales.

Etre persévérant, curieux et savoir gérer son stress

Compte tenu de la charge de travail très importante et du niveau élevé, s’engager dans une classe prépa implique d’être un élève persévérant, endurant et de pouvoir supporter une forte pression. Etre un bon élève ne suffit pas pour réussir car ce n’est pas uniquement du bachotage : il faut aussi faire preuve d’une certaine curiosité scientifique.


En 1ère année (math sup), les premières notes chutent et il faut parfois attendre 3 à 4 mois avant de voir ses résultats remonter. Cela suppose d’être patient et d’accepter les échecs sans vous effondrer. Pour les élèves moins forts scolairement, il est intéressant de s’investir dans les TIPE (travaux d’initiative personnelle encadrés) spécifiques aux prépas scientifiques, qui permettent de révéler des qualités de recherche, très appréciées par les écoles d’ingénieurs. De même, il est souvent profitable de travailler à plusieurs, d’où le succès des internats.


En 2ème année (math spé), l’objectif est d’arriver à une efficacité maximale pour être à niveau et préparer les concours. Il est conseillé de vous diriger vers ce que vous aimez le plus et ce pour quoi vous avez le plus d’aptitude, et enfin de sélectionner vos concours.


En conclusion, la prépa scientifique reste une préparation intensive à un concours et exige par conséquent de la part des élèves de faire preuve d’un bon équilibre émotionnel et affectif pour pouvoir gérer les périodes de stress. Outre les qualités académiques indispensables, la réussite dépend aussi et surtout de la motivation, de la capacité et des méthodes de travail, de la curiosité intellectuelle toujours en éveil, et du désir de se cultiver.

Ce sont les élèves les plus travailleurs et motivés qui au final décrocheront les meilleures écoles.

120 vues
A propos
Suivez-moi sur :
  • Facebook - Black Circle
Retrouvez-moi aussi sur mon site de
consultations psychologiques en ligne
Coordonnées

Siret : 388 893 935 00048

N° ADELI: 859305039

+33(0)680166483

Me contacter

Support

© 2016 Conseil Orientation Scolaire | Le Quément-Orieux